ETATS DE MER DU FUTUR

 

 
Avertissement sur l'usage des données :
Les résultats contenus dans la base de données "ETATS DE MER DU FUTUR " sont issus de simulations numériques.
Ils ne doivent en aucun cas être utilisés directement pour le dimensionnement d'ouvrages. Ils sont donc fournis à titre indicatif.
Le CEREMA ne pourra, en aucun cas, être tenu responsable de l'utilisation qui sera faite de ces informations.
 
A PROPOS

Accueil

 

Explications sur le site

A partir de champs de vents issus du modèle climatologique couplé ECHAM5/MPIOM ayant simulé les scénarios B1, A1B, et A2 définis par le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), des simulations prospectives d’états de mer ont été effectuées sur le nord-est de l’Océan Atlantique pour la période 2000-2100. Les simulations ont été réalisées avec le code d'état de mer TOMAWAC sur la grille de calcul dite « océanique » ayant servi à la construction par simulations rétrospectives (hindcast) de la base de données d’états de mer ANEMOC, couvrant la période 1979-2002 et possédant une résolution raffinée à l’approche des côtes françaises (Atlantique, Manche, Mer du Nord).

Pour les présentes simulations forcées par des données du modèle ECHAM5/MPIOM, après un calage du modèle sur la période 1979-2000 par rapport aux résultats de la base ANEMOC, des moyennes et des quantiles de la hauteur significative spectrale des vagues (Hmo) sont calculés sur différentes périodes, dans le but de mettre en évidence des effets liés au changement climatique sur la variabilité spatiale et temporelle des états de mer en fonction des scénarios simulés.

Les analyses des simulations effectuées mettent en évidence les tendances générales suivantes :

  • une légère diminution de la valeur moyenne de la hauteur Hmo sur la façade Atlantique, et une légère augmentation sur la Mer du Nord;
  • une légère augmentation des valeurs extrêmes de cette hauteur Hmo;
  • une faible diminution de la fréquence des tempêtes, mais une augmentation sensible de leur intensité. De plus, ces tempêtes remontent sensiblement vers le nord;
  • une saisonnalité plus marquée, avec une légère augmentation des valeurs moyennes et extrêmes pour la saison hivernale et une diminution nette pour la saison estivale.
  • Ces tendances sont d'autant plus marquées que le scénario de changement climatique du GIEC est pessimiste (tendances du scénario A2 plus marquées que celles du scénario A1B, elles-mêmes plus marquées que celles du scénario B1).

Davantage d'explications sont disponibles ici.
Simulation des états de mer dans l’Océan Atlantique de 1960 à 2100 pour trois scénarios de changement climatique

 

Sur ce site sont disponible en téléchargement des cartes de synthèses sur les évolutions séculaires.

Une étude plus spécifique de 18 sites a été menée. Les résultats sont disponibles sous l'onglet " Accès à la carte".